Histoire

Des le 12eme siècle, le castrum de Counozouls joue un role important dans le dispositif défensif du haut Roquefortez et son nom est souvent associé à la maison Esquiem de Rocafort. Mais ce n’est que bien plus tard, à la charnière du 19 eme et du 20 eme que Counozouls se distingua plus particulièrement en entrant en opposition avec les autorités administratives et judiciaires de l’époque en se déclarant : commune libre.

Le 30 juillet 1894, tous les biens du baron de la Rochefoucault changent de main et entrent en possession du Sieur Jodot. De la sorte , les superficies de pacage et certains droits d’usage consentis à la commune sont remis en cause. Les 26,27,31 mai et 8 et 9 juin 1897 des procès verbaux sont dressés contre Fromillagues et Soulié, pâtres communaux de Counozouls . Trois ans plus tard ,en dépit d’actions légales,poursuivies de juridiction en juridiction par la commune de Counozouls, Jodot obtient gain de cause.
Le 17 juillet 1903, a huit heures du matin, trois experts se présentent au maire qui les conduit sur la place ou toute la population est assemblée. Les propositions de cantonnement des droits d’usage forestier et de dépaissance sont lues à la population qui empêche le maire de répondre , signifie son refus aux experts et les chasse du village. Dans le même temps, les habitants achètent des fusils à la manufacture d’arme de st Etienne. Pendant les premiers mois de 1904 , personne n’entrera à Counozouls. Enfin le 4 juin 1904, Jodot vend ses biens à la société Ernest Ader et compagnie, le calme revient au village. Quelques jours auparavant, le 23 mai 1904, les habitants de Counozouls avaient constitué une société civile dite Syndicat de Counozouls aujourd’hui propriétaire des biens de feu monsieur Le Baron.

En remontant la vallée de l'Ayguette